Au pair aux USA, elles racontent ! #1

Âge : 24 ans

Originaire de : Lyon

Agence : Cultural Care

Temps passé au pair : 1 an (USA), 5 mois (Australie)

Ville /état Minneapolis (Minnesota) / Chesapeake (Virginia)

Host family : 1 fille de 3 ans et un bébé de 4 mois, puis 3 filles de 14 ans.


 

   Quand as-tu décidé de partir au pair ?

Pendant ma licence. Je réfléchissais à l’après et surtout à l’envie de « vivre enfin ma vie ».

   As-tu eu du mal à trouver ta famille d’accueil ?

Pas vraiment, j’ai mis 2 semaines à la trouver, après 3 familles passées sur mon profil. Et une fois arrivée, j’ai été en rematch après trois mois. Haha !

   Combien de temps entre la décision et le départ ?

Je suis partie à 19 ans. J’avais dans l’idée de partir vers mes 17 ans et j’ai commencé sérieusement à m’y intéresser à 18 ans.

   Combien de temps es-tu resté ?

1 an

   Quel souvenir gardes-tu de ton arrivée aux USA ?

Très encadrée avec la Training School. Et puis ensuite je me demandais ce que je faisais là. Je ne me sentais pas trop à ma place au début, je marchais sur des œufs, dans une maison qui était pas la mienne et des gens que je connaissais pas. Mais heureusement je m’y suis faite assez vite et puis j’ai rencontré des copines qui me sont vite devenues indispensable !

   La training school, c’était comment ?

Très organisée. J’étais dans un bâtiment à environ 2h de New York, j’ai appris depuis que ça avait changé. On était avec beaucoup d’autre Au Pair du monde entier. C’était impressionnant.

On était environ 3/4 par chambre. Les cours étaient plutôt simple, un peu ennuyant. J’ai pas trouvé l’anglais très difficile à ce stade. Et j’étais surtout pressée de commencer enfin l’aventure !! La journée dans New York était très sympa, même si j’avais déjà pu y aller en voyage l’année d’avant.

   Les débuts avec ta famille d’accueil, c’était difficile ?

Un petit peu dans le sens où la petite de 3 ans ne m’acceptait pas du tout. Elle est capricieuse et ses parents refusaient de la voir pleurer car cela voulait dire qu’elle était malheureuse. Même pour un caprice… c’était donc compliqué. J’étais la première Au Pair et les parents avaient beaucoup de mal à abandonner la grand-mère pour me laisser ma place de « nounou ». Durant 2 semaines la GM était constamment avec moi.

Même pour conduire les enfants à la maternelle, elle les prenait dans sa voiture et je la suivais avec une autre voiture, derrière ! La route faisait 5 minutes et était très simple… Bref les parents ne me faisaient pas confiance c’était hyper lourd. Même pour mes soirées perso, ils s’inquiétaient pour tout. Sauf que j’étais pas leur fille, mais leur Au Pair…

   Et le logement, c’était comment ?

J’avais une chambre à l’étage et une salle de bain pour moi dans le basement. Même si c’était pas toujours très pratique, je préférais avoir ma salle de bain pour moi. L’ensemble était très correct et propre.

Dans ma deuxième famille, j’avais ma chambre que javais piqué à l’une de mes kids (qui devait désormais partagé sa chambre avec une de ses sœurs) et je partageais la salle de bain avec une autre de mes kids, mais aucun soucis !

 Avais-tu une voiture ?

Dans la première famille, pas vraiment. Dans la seconde oui. J’avais ma propre voiture et je payais l’essence suivant le nombre de miles. C’est hyper facile de conduire aux USA. Je suis partie avec mon permis en poche depuis 2 semaines et j’ai tout appris là bas, maintenant c’est conduire en France qui m’inquiète un peu alors que les US, c’est grand, c’est simple. Les panneaux sont claires, les routes sont larges.. bref très simple !

J’avais pu obtenir un permis américain en plus de mon permis français pour la durée de mon séjour.

 Quel était ton niveau d’anglais quand tu es parti ?

Je comprenais plutôt pas mal, mais j’avais du mal à parler, beaucoup par timidité et peur de l’erreur.

 As-tu eu des difficultés à discuter, te faire comprendre etc.. ?

Parfois oui, à cause de l’accent, à cause des mots… Mais j’arrive toujours à dire la définition ou décrire ce que je veux dire donc au final ça passe toujours !

 Quand as-tu commencé à être à l’aise ? 

Vers 2 mois je voyais déjà la différence et vers 5 mois c’était déjà un niveau très convenable.

 Qu’as-tu fait pour t’améliorer ?

Rien en particulier. J’ai juste discuté avec ma host, les gens qui m’entouraient. Je leur ai aussi demandé de me corriger quand je faisais des fautes car souvent ils n’osent pas par peur de blesser, mais c’est indispensable pour progresser !

 Et le niveau d’anglais à la fin de ton année au pair ? il était satisfaisant ?

Oui

 Le planning était chargé ?

Dans la première famille, plutôt oui, car je devais parfois bosser 10h par jour du lundi au vendredi… dès que le bébé faisait la sieste ou que la petite était à l’école, la mère m’avait dit de m’occuper de tout ce qui était en rapport avec les petits, jusqu’à être dans l’absurde juste pour que je n’ai pas de temps off sur ma journée..

Dans la deuxième famille, pas tellement. Les filles étaient très autonomes et j’étais là pour faire leur chauffeur et faire à manger. Tout en faisant partie de la famille, donc c’était top !

 Avais-tu des règles à suivre ? 

Dans ma 1ère famille, j’ai eu un couvre feu après 1 mois, car j’étais rentrée à 3h du matin pour Halloween… alors que je les avais prévenu. Un manque de confiance crucial qui nous a mené au rematch. Pour la deuxième famille j’avais comme règle de ne pas laisser la voiture passer la nuit chez quelqu’un d’autre.

 Comment décrirais-tu ton relationnel avec tes hosts parents et kids ?

Dans ma première famille la relation était correcte mais assez froide avec ma host Mum. Avec la petite de 3 ans c’était très compliqué car elle ne m’acceptait pas du tout. Les parents ne me faisant pas confiance notre relation a commencé à se dégrader de plus en plus.


Après mon rematch, c’était tout autre chose. Les parents étaient super sympas et me racontaient plein de trucs. Les filles et moi avions une très bonne relation. Sauf avec la plus grande qui pouvait être parfois difficile au vu de sa bipolarité. Je suis d’ailleurs toujours en contact avec eux ! Tout comme ma famille australienne avec qui j’avais une relation parfaite.

 Quel cours as-tu suivi ?

Des cours de cuisine du soir dans le lycée de mes kids ! Et un weekclass à côté de chez moi.

 Se faire des amis, ce n’est pas trop compliqué ?

Les groupes FB aident beaucoup, et puis après ça va être les meetings et les rencontres. Mais je n’ai pas le souvenirs d’avoir vraiment eu un manque côté relationnel.

 Tu avais une LCC ? 

Ma seconde host était une LCC et même si elle n’était pas la mienne, elles faisaient souvent des choses ensembles. Donc oui adorables !

Pour la 1ère lCC elle était très sympa et faisait de beaux meetings.

Les aupairs meeting, ça vaut le coup ?

Pas vraiment, sauf pour les événements spéciaux ou rencontrer les autres AP au début de l’année.

 As-tu eu un rematch ?

Oui. J’étais effondrée et je cherchais vraiment dans le même état au début, et au final j’ai tenté le risque et j’ai eu raison !

 Qu’est-ce qui est le plus difficile quand on est au pair ?

De vivre dans une maison qui n’est pas à soi, avec des gens qu’on ne connait pas. Et suivre d’autres règles d’éducation que celles que tu aurais aimé avoir.

 Et c’est quoi le meilleur côté ?

Faire partie d’une famille américaine et vivre les vrais côtés de l’Amérique, pas seulemen en voyage ou en visa temporaire. On a la vision familiale, dans une maison confort et souvent avec une voiture. Le confort aux Etats-Unis !

 

Es-tu toujours en contact avec ta host family ?

Oui toujours. Je les ai revus à Paris cet été.

 Quelle est la meilleure chose qui te soit arrivée durant ton aventure ?

Les personnes que j’ai rencontré, et qui sont toujours (après 5 ans) mes meilleurs amis.

 Ou as-tu voyagé ?

Dans plus de 20 états… Côte EST avec New York, Philly, Washington, Caroline du Nord, Floride.. Le centre avec Chicago, Minneapolis, Atlanta, les parcs etc. Le Texas, la Nouvelle Orléans. Et la côte Ouest avec l’Utah, Arizona, Nevada, Californie et Hawai !

 Es-tu parti en vacances avec tes host ?

Oui, 2 fois. Une fois à Altanta et Smooky Moutains avec la première. Et puis dans la campagne (je me rappelle même plus le nom de la ville) avec ma deuxième famille… nous étions allés à un concours équestre et on avait fait du rafting sur une journée en revenant.

 Encouragerais-tu d’autres jeunes à faire au pair ?

Bien sûr ! C’est vraiment une aventure à faire.

 Un conseil pour ceux déjà sur place ?

Relativiser et en profiter pour bouger ! Ne pas hésiter à communiquer avec sa famille, même pour des sujets touchy. Et ne pas avoir peur du rematch si besoin !

 Qu’est-ce que ton aventure au pair t’a apporté ? 

J’ai changé de fillière ne rentrant, j’ai eu de nouveaux amis, j’ai eu une nouvelle famille. J’ai beaucoup voyagé, j’ai pris confiance en moi, je suis encore plus indépendante, j’ai dépassé mes limites, je suis moins timide. Je vais plus facilement vers les autres, j’adore conduire (ce qui n’était pas le cas avant), j’aime un peu plus les enfants. Et je parle anglais !

 Le meilleur moment pour y aller selon toi ?

Au milieu de ses études sup. Ou après un BTS, ou une licence.

 Être au pair, c’est difficile ?

Parfois oui. Mais c’est la vie qui est difficile, pas forcément être Au Pair. Ce rôle ne nous protège pas des aléas, du stress et des humeurs des autres.

au pair interview

 Comment s’est passé le retour ?

Super !! J’avais envie de rentrer, j’ai retrouvé tout le monde, j’ai eu un boulot tout de suite. Et puis surtout je repartais dans 3 mois pour l’Australie, donc je n’ai eu que les bons côtés.

 Penses-tu que cette aventure est un avantage face lors d’un recrutement ?

OUI ! On me l’a dit tellement de fois. C’est d’ailleurs grâce à cette expérience que j’ai mon emploi actuel.

 Quels sont tes projets post au pair ?

Je suis rentrée en 2015, donc les projets ne sont plus des projets, ils ont été concrétisé ; passer un master tourisme, partir sur Paris, repartir Au Pair, faire un PVT.

 Quelque chose à ajouter ?

Faites Au Pair en Australie, c’est beaucoup moins compliqué, haha !

 Si tu pouvais résumer ton expérience en une phrase ?

Une aventure inoubliable qui a été le point de départ de beaucoup d’autres !


Envie de suivre Kelly ?

Instagram

@jellymagine

Blog

www.jellymagine.wordpress.com

Avatar
Claire-Lise
Bonjour et bienvenue sur mon blog ! Je m'appelle Claire-Lise, anciennement expatriée aux USA. Je partage mes aventures, conseils, idées et accompagnent les personnes motivées par le programme au pair !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Must Read

Snipes Farm : Visite d’un pumpkin patch pour Halloween

0
Les pumpkin patch ! Le truc incontournable durant la saison d'Halloween, surtout si tu es avec des enfants ! En général, le pumpkin patch se trouve dans une ferme....
- Advertisment -